Focus sur Kery James

C’était le 15 mai dernier – les Activités Sociales vous offraient une soirée inédite avec Kery James. L’artiste engagé s’est produit lors d’un concert acoustique puissant et intimiste, retransmis en direct aux bénéficiaires des AS. Une partie des recettes a été reversée à A.C.E.S, son association venant en aide aux étudiants des quartiers populaires. À cette occasion, l’interprète de « J’rap encore » s’est confié à la rédaction du Journal.

Figure importante du rap français, Kery James n’a de cesse de se renouveler, dans un répertoire abordant des questions sociales et sociétales. Le rappeur dénonce depuis ces premiers textes, le racisme, la guerre, les attentats terroristes, les discriminations….

Débarqué à Orly à l’aube de sa jeunesse, il a vécu dans les quartiers populaires. Sorti d’une spirale infernale à la suite du décès d’un ami, la musique et l’écriture sont les armes qu’il a choisies.

Kery James manie les mots de la langue française avec force et délicatesse, il est à la fois poète, et boxeur de mots… Il collabore avec de nombreux artistes comme Aznavour (A l’ombre du show buisness 2008), Zaho et Grand Corps Malade (Je m’écris 2008), Youssoupha (Musique nègre 2016), Faada Freddy (Prends le temps 2016), et dernièrement avec Féfé (Blues 2018). Ces choix de collaborations artistiques reflètent le tempérament de cet artiste ouvert aussi bien humainement qu’artistiquement. L’amour des mots l’amène à écrire les dialogues de la pièce « A vif » qu’il interprète avec Yannick Landrein.

L’artiste aux 9 albums déclare dans un morceau phare Banlieusards, son engagement pour la jeunesse des quartiers « On n’est pas condamnés à l’échec ». C’est dans cette optique qu’il crée en 2008 A.C.E.S. (Apprendre, Comprendre, Entreprendre et Servir). Cette association participe au financement d’études pour les étudiants qui en feront la demande. Le jury qui examine les dossiers est composé de personnalités issues du milieu universitaire ou associatif et ponctuellement de personnalités connues telles que MC Solar, Grand Corps Malade, Omar Sy, Lilian Thuram. Et avec le soutien de sportifs comme le footballeur Franck Ribéry, Kery James organise depuis quelques années déjà, l’ACES Tour, des concerts acoustiques solidaires auxquels il ajoute une dimension théâtrale en y incluant des extraits de phrases d’écrivains ou d’hommes politiques. Une partie des recettes est ensuite reversée à des étudiants sélectionnés par le jury. Il donne également des ateliers d’écriture et distribue des fournitures scolaires aux enfants.

« A ceux que j’ai décrits, à ceux que j’ai écrit. Comme si mes mots étaient les leurs, à ceux que j’ai guéris. A ceux que j’ai aidés, à ceux que j’ai défendus. Ceux pour qui j’ai plaidé, ceux que j’ai toujours prétendu représenter […] Mon public est mon principal soutien et mon relais le plus viral. Je n’existe qu’à travers lui et ne dépends pas du bon vouloir du show-business. »

Quelques albums à (re)découvrir, en accès libre sur la Médiathèque :

Discographie :

2018 : J’rap encore
2016 : Mouhammad Alix
2013 : Dernier MC
2012 : 92-2012
2009 : Réel
2008 : À l’ombre du show business
2005 : Ma vérité
2004 : Savoir et vivre ensemble
2001 : Si c’était à refaire

©2022 CCAS I Mentions Légales I Vie privée

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?